Publié le

Blanchiment dentaire

Comment avoir des dents blanches ?

Le blanchiment dentaire est une procédure toujours plus tendance aujourd’hui. Énormément de personnes essayent d’avoir un sourire davantage éclatant. Celui-ci est perçu comme un signe de beauté, de jeunesse et de santé. Il existe d’ailleurs d’innombrables possibilités pour se blanchir les dents. Certaines sont fiables, d’autres plus controversées. Il est donc essentiel de connaître les avantages et inconvénients de chacune des procédures de blanchiment des dents afin de choisir avec perspicacité. Ceux sont des soins qui ne sont pas remboursé par la sécurité sociale en cabinet dentaire.

Que peut bien être blanchiment dentaire ? By Dentapass

Il s’agit d’un procédé simple qui consiste à clarifier la teinte des dents et à gommer les tâches les plus visibles. Il varie considérablement à une autre, car la couleur naturelle d’une dentition est caractéristique à chacun. Gardez un objectif réaliste en tête avant de commencer un blanchiment dentaire. Même si le sourire devient ordinairement plus éclatant et plus étincelant. C’est dû à la couleur naturelle de l’émail.

Avant un blanchiment des dents il faut passer un bilan bucco-dentaire chez un chirurgien-dentiste, et ce, même si le blanchiment a lieu à la maison. Le patient évite ainsi les contre-indications comme des caries non soignées, des vexations gingivales, des dents dévitalisées ou encore une faiblesse au niveau de l’émail. Cela lui permet d’éviter de reprendre un rendez-vous suite à une grande douleur après un traitement blanchissant.

Avant le blanchiment faites un détartrage chez un dentiste !

Pourquoi recourir à un blanchiment dentaire ?

D’innombrables raisons peuvent pousser certaines personnes à se tourner vers ce type de soins dentaires. La nuance anormale des dents, à une dégénérescence de la teinte de l’émail ou un désir de rendre ses dents davantage blanches. La couleur de nos dents n’est pas immuable et change pour divers motifs.

Tout d’abord, il faut savoir que les dents jaunes peuvent avoir un rapport avec le patrimoine génétique.  Celui-ci a un impact notable sur la nuance, la grosseur et la clarté de l’émail des dents ainsi que ses changements au fil de l’âge.

Le jaunissement des dents s’agrave avec le temps et notre hygiène de vie. De même, la consommation d’aliments comme le thé, le café ou le vin va peu à peu altérer la couleur des dents. Les aliments acides attaquent l’émail dentaire. En outre, la cigarette joue aussi un rôle important dans la dénaturation des couleurs de la dentition.

Dans le cas où le jaunissement est lié au patrimoine génétique, à une certaine forme de maladie ou de traitement, il est probable que le blanchiment dentaire se révèle peu efficace. En revanche, dans le cas où il est lié à une mauvaise accoutumance alimentaire ou d’hygiène bucco dentaire, le blanchiment peut être pratique.

Comment fonctionne le blanchiment dentaire ?

Les dents se blanchissent par le biais d’une application d’un gel composé de peroxyde d’hydrogène. Il s’agit tout simplement d’eau oxygénée, bien qu’elle soit totalement différente avec celle que l’on peut obtenir dans les grandes distributions. Cela peux être du peroxyde de carbamide. Puis se dissout en peroxyde d’hydrogène.

Il va ainsi agir sur la dent en s’insérant dans sa couche superficielle, c’est-à-dire qu’il va ouvrir les pores de l’émail afin de blanchir la dent de façon interne. Pour cela, il s’occupe de dégrader la couleur de la dent. Elle va ainsi paraître plus limpide. L’effet du blanchiment varie amplement selon la durée de l’application du gel. Lorsque les dents sont vraiment très jaunes, il peut être utile d’avoir recourt à plusieurs séances de blanchiment afin d’obtenir le degré de blancheur souhaité.

Sollicitez les prestations d’un professionnel de santé. Il peut notamment vous aider à vous décider pour le blanchiment adéquat en fonction de vos besoins et vos attentes. Il existe néanmoins d’autres techniques et procédés que nous allons échanger avec vous dans le prochain paragraphe.

Quels sont les différents procédés de blanchiment dentaire ?

Le blanchiment en cabinet dentaire

Il s’agit de la procédure la plus inoffensive. Le dentiste dispose des compétences adéquates pour assurer la bonne santé de la bouche et l’efficacité du traitement. Tout d’abord, il va commencer par vérifier l’absence de soucis bucco-dentaires afin de pouvoir projeter un blanchiment dentaire. Il va également protéger la gencive du gel et traiter les conséquences que peut causer cette procédure. Le dentiste manipule des agents de blanchiment plus forts que ceux vendus librement. L’aboutissement et la permanence du blanchiment seront donc plus optimaux. Généralement, le blanchiment des dents se voit jusqu’à une attente de 4 jours et dure en moyenne 4 ans.

Il y a différentes pratiques de blanchiment en cabinet. Elles peuvent avoir entièrement lieu au cabinet ou continuer par la suite à la maison du patient. Elles incluent généralement un faisceau laser, une lampe de blanchiment ou encore une gouttière accoutumée à la dentition du patient. Chacune d’entre elles présente un traitement et un temps de pause variable. Parlez en a votre chirurgien-dentiste.Tous les cabinets dentaires ne proposent pas forcément les mêmes techniques.

Les bars à sourire

Cette alternative connaît énormément de succès depuis quelques années en raison de la popularité de l’éclaircissement dentaire, de la facilité de la prise de rendez-vous et de la mise en place de prix attractifs. Les bars à sourire sont des salons esthétiques qui réalisent des blanchiments dentaires à un prix beaucoup plus abordable que chez un dentiste agréé. Ces établissements utilisent généralement des gels raisonnablement concentrés en peroxyde d’hydrogène. Il est possible d’avoir ces mêmes produits en rayon pharmacie et parapharmacie, car il ne contiennent que 0,1 % d’eau oxygénée contre 6 % dans en cabinet dentaire.

Un grand nombre de professionnels de la santé bucco-dentaire voient d’un très mauvais œil ces bars à sourire. D’une part, ils emploient des personnes n’ayant aucune connaissance de la dentisterie. Ils ne peuvent donc pas vérifier l’absence de caries, de gingivites ou d’émail faible. Ils n’y ont d’ailleurs pas le droit. D’autre part, ils semblent utiliser un agent blanchissant présentant une concentration supérieure d’eau oxygénée à celle autorisée par la loi. Il convient donc de se montrer prudent avec les bars à sourire et de s’informer en amont sur les produits employés avant de débuter toute procédure de blanchiment.

Les kits de blanchiment dentaire

Ils sont facilement trouvables en grande surface comme Leclerc , en pharmacie ou encore sur Internet. Il en existe de toutes sortes, sous diverses formes, et présentent divers résultats. Le plus facile à se procurer est sans aucun doute le dentifrice blancheur. Il favorise l’élimination des taches et la réduction du jaunissement des dents. D’autres dentifrices vont aussi jouer sur la lumière pour rendre le sourire éblouissant ou sur le contraste entre la gencive et l’émail pour que la blancheur des dents ressorte. Généralement, les résultats de ces dentifrices ne sont que temporaires.

Il y a sinon les stylos de blanchiment dentaire qui serventaux personnes de s’appliquer eux-même un produit blanchissant. Ils ne permettent néanmoins pas d’appliquer une couche uniforme et le blanchiment n’est qu’un effet optique temporaire. Il existe enfin les gouttières de blanchiment qui sont mieux efficaces que lesproduits précédemment cités. Elles prennent l’apparence d’un protège-dents. Elles sont jointes avec une seringue renfermant le gel blanchissantà insérer dans la gouttière. Il existe des gouttières gorgées de gel pour une utilisation directe. Certaines gouttières peuvent être exécutées sur-mesure. Généralement, le moulage est préparé par le dentiste lui-même.

Les kits de blanchiment dentaire ne sont cependant pas sans danger. Ils peuvent provoquer d’intenses douleurs, altérer grandement l’émail et rendre les dents hypersensibles. Il est donc fortement déconseillé de les utiliser de façon répétée ou prendre plus fortes doses. Avant de se lancer dans l’investissement d’un kit, il est toujours intéressant de prendre conseil auprès d’un dentiste.

Les remèdes de grand-mère

Pour ceux qui ne souhaitent pas utiliser de produits chimiques, il existe des options naturelles pourse faire un blanchiment. Le plus commun est notamment le bicarbonate de soude. Perçu comme un produit miracle, il permet d’éliminer les tâches visibles et fait paraître les dents plus immaculées. Il suffit d’ un peu de bicarbonate sur une brosse à dents humide, puis de l’utiliser comme dentifrice. Le faire généralement le faire avant ou après le brossage coutumier des dents. Il est recommandé de ne pas aller au-delà de deux utilisations dans la semaineafin de ne pas endommager l’émail des dents.

Le plus en vogue est le charbon naturel que l’on rajoute au dentifrice. Il semble réduire le risque d’infections dentaires et rendre les dents plus étincelantes. Là encore, il est recommandé de cantonner le brossage à deux fois par semaine afin de ne pas abîmer l’émail dentaire et augmenter les risques de caries. Il ne faut surtout pas hésiter à prendre conseil auprès d’un professionnel avant d’essayer une de ces méthodes.

La plupart des dentistes se montrent sceptiques face à l’application quotidienne de certains produits naturels. Ils les jugent généralement inefficaces, parfois même particulièrement dangereux. C’est notamment le cas du jus de citron qui peut conduire une déminéralisation de l’émail dentaire. Surtout si on le mélange avec du bicarbonate de soude. De même, les dentistes mettent en garde contre le bain de bouche à l’huile de coco. Cette dernière contient des bactéries qui peuvent entraîner une pneumonie lipoïde suite à une utilisation quotidienne. 

Quel est le coût d’un blanchiment dentaire ?

Le prix d’un blanchiment des dents diffère considérablement selon les procédures de blanchiment sélectionnées, de la réputation des spécialistes et des produits, mais aussi de la région. Il faut savoir que la Sécurité Social ne s’occupe pas du remboursement d’un blanchiment, que l’on se rend chez un dentiste, dans un bar à sourire ou que l’on procède à un soin maison.

Le prix d’un blanchiment chez un dentiste est comprisentre 500 et 1100 €. Mais il faut généralement prévoir 800 € pour l’intégralité du traitement. Les bars à sourire présentent des tarifs davantage accessibles puisqu’ils variententre 30 et 300 €. Néanmoins, il faut se montrer assez soupçonneux avec les séances bon marché.

Le prix pour un éclaircissement dentaire à domicile est modulable selon le produit employé. Par exemple, un dentifrice ne coûte pas plus de 15 €. Les kits de blanchiment des dents, eux, présentent des coûts allant de 50 à 100  €. Tout cela est impacté par la qualité du produit.

Quelles sont les contre-indications ?

Le blanchiment des dents n’est pas une procédure anodine. C’est pourquoi il est grandement conseillé de ne pas y avoir recours dans les cas suivants :

  • Être âgé de moins de 16 ;
  • Grossesse et allaitement ;
  • Allergies aux principaux actifs ;
  • Maladies parodontales ;
  • Mauvaise hygiène ;
  • Sensibilité dentaire ;
  • Gingivite ;
  • Caries ;
  • Plombages mal mises.

Il ne faut pas hésiter à prendre conseil auprès d’un expert antérieurement à l’essaid’un blanchiment des dents. De même, il est recommandé d’avoir au préalable réalisé un détartrage et un examen bucco dentaire approfondi.

En outre, les dentistes appellent à la prudence. Le blanchiment des dents n’est pas une pratique qu’il faut prendre à la légère. Il peut entraîner des dommages irréversibles comme l’hypersensibilité dentaire, l’irritation des muqueuses ou encore l’altération et la fragilisation de l’émail. Il est donc recommandé de ne pas en abuser.

Découvrez nos offres dentapass sur le blanchiment dentaire .